Anne-Valérie PONT, Aleiptèrion dans les inscriptions d’époque impériale

Résumé. – Cet article revient sur le sens du mot aleiptèrion. Dans les bains-gymnase d’Asie Mineure occidentale, cette pièce servant à l’onction des athlètes fut aussi parfois à l’époque impériale une véritable salle d’apparat, attirant les générosités des notables, voire de l’empereur comme à Smyrne en 123 de la part d’Hadrien. Les cas d’Aphrodisias, de Smyrne et de Sardes sont plus particulièrement analysés. Leur interprétation est corroborée par un passage de l’Hippias de Lucien.

Abstract. – This article discusses the meaning of the word ‘aleipterion’ in Western Roman Asia Minor. In baths cum gymnasium, this room for anointing the body with oil before exercise was still used as such but it would also become sometimes a magnificent ceremonial hall. It was financed by the elites’gifts, but also once in part by Hadrian at Smyrna in 123. Aphrodisias, Smyrna and Sardis inscriptions are particularly useful, their interpretation being confirmed by Lucian’s description of baths in Hippias.