Antoine DERAMAIX, La révolte samienne, une affaire de pérée

Résumé. – En 440 a.C., l’alliance athénienne de la ligue de Délos est secouée par la grande révolte des Samiens qui, jusqu’alors, comptaient au nombre des grands alliés des Athéniens. Thucydide, dans son premier livre, rapporte longuement le déroulement de l’épisode mais ne s’attarde guère sur les causes de cette grande révolte. L’examen et la mise en perspective des causes immédiates et profondes font ici l’objet d’une mise au point. En particulier, il s’agit de replacer au cœur de l’analyse l’enjeu économique central que représente la pérée. Bien plus que des arbitres impartiaux et lointains dans une querelle locale entre Samiens et Milésiens, les Athéniens sont directement impliqués et intéressés par la question du contrôle de certains secteurs de la pérée. Dans ces conditions et considérant l’importance économique de la pérée, on est en mesure de mieux comprendre l’origine véritable de la rupture ainsi que l’ampleur de la résistance samienne. Entre les affaires thasienne et mytilénienne, la révolte de Samos doit retrouver toute sa place dans l’historiographie de la construction de l’archè des Athéniens.

Abstract. – In 440 B.C., the Delian League had to face an important rebellion launched by the Samians who, untill then, had been a strong ally of the Athenians. In his first book, Thucydides wrote extensively about that episode and considered it as a major event in the Athenian pentakontaetia. However, he remained very unclear and vague about the motives of this big revolt. This paper aims at examining the immediate and underlying causes of the Samian uprising. More specifically, it shows that the economic stakes of the Samian peraia were an issue which was central to the whole matter. Far from being impartial arbitrators in a local quarrel between two big allies, the Samians and the Milesians, the Athenians were directly involved and interested in the control of some parts of the peraia. Between the Thasian and the Lesbian affairs, the Samian revolt must be considered as a major step in the building up of the Athenian archè.

Antoine DERAMAIX, Université Bordeaux Montaigne – UMR 5607 Ausonius

Cet article est issu du développement, de l’actualisation et du regroupement de certaines hypothèses de travail formulées dans le chapitre d’une thèse soutenue en novembre 2013 à l’Université Bordeaux Montaigne, A. Deramaix, Les enfants d’Héra. Une histoire des économies samienne, Bordeaux 2013, sous la direction du professeur J. Des Courtils et portant sur la révolte samienne