Élodie CAIRON, « Vengeance posthume ». L’épitaphe pour Minacô

Résumé. – L’épigramme attique pour Minacô qui date du IIIe s. av. J.-C., témoigne d’une volonté manifeste d’exprimer, dans le cadre d’une forme poétique habituellement réservée à des sentiments conventionnels, l’existence d’un conflit important au sein d’une famille. La compréhension exacte du conflit est rendue délicate par les lacunes qui concernent les vers 5 à 7.

Abstract. – The Attican epigram for Minacô dated in the 3rd century B.C. shows a conflict between members of a family expressed in a poetical form usually intended for conventional feelings. Proper understanding of the conflict is impeded by problems of interpretation due to lack of information concerning verses 5 to 7.