François RIPOLL, La « notice nécrologique » d’Alexandre le Grand chez Quinte-Curce: logique et cohérence

Résumé. – La « notice nécrologique » d’Alexandre le Grand par Quinte-Curce (X, 5, 26-36) a souvent paru contradictoire avec le reste du récit parce que le Macédonien y apparaît sous un jour plus favorable. Je montre qu’il n’y a ni contradiction de l’auteur ni ambivalence du personnage. Le notice se présente comme une analyse de ce qui, dans son caractère, relève respectivement de l’ingenium, foncièrement vertueux, et des mores, sujets à dégradation sous l’effet de facteurs conjoncturels parmi lesquelles domine la fortuna. Par l’analyse équitable et « dépassionnée » de la notice, Quinte-Curce rééquilibre l’évaluation d’ensemble et affirme son objectivité d’historien en tenant à distance à la fois la tradition de uituperatio morale d’Alexandre et les approches apologétiques.

Abstract. – The « obituary notice » of Alexander the Great by Curtius Rufus (X, 5, 26-36) has often seemed contradictory with the rest of the narrative because the Macedonian appears in a more favourable light. I have set out to demonstrate that there is neither any contradiction on Curtius’s part nor any ambivalence on Alexander’s. The notice provides an analysis of the elements of his character which depend on ingenium and those which depend on mores. While the former is essentially virtuous, the latter have been subjected to deterioration under the influence of external causes (first and foremost, fortuna). Through the fair and « dispassionate » analysis of the notice, Curtius restores the balance of the overall evaluation and asserts his historical objectivity by distancing himself both from Alexander’s tradition of moral uituperatio and from apologetic trends.

François RIPOLL, Université de Toulouse II-Le Mirail