Gianluca VENTRELLA, Sulla paternità dell’OR. XXIX di Dione di Prusa

Résumé. – Écartée jusqu’à présent pour des raisons d’ordre chronologique, l’hypothèse selon laquelle l’empereur Titus pourrait être tenu pour l’auteur de la laudatio funebris à la mémoire de l’athlète Mélancomas, transmise dans le corpus des œuvres de Dion Chrysostome (or. XXIX), mais en réalité prononcée à Naples par un jeune gymnasiarque dans le cadre des Sebasta, est confirmée par IGIt 19, montrant que les rapports entre Titus et l’ancienne ville campanienne remontent à la jeunesse de l’empereur, à l’époque de Nérons. Témoigne, par ailleurs, en faveur de cette hypothèse l’analyse thématique du discours.

Abstract. – Discarded till now for chronological reasons, the hypothesis according to which emperor Titus could be the author of the laudatio funebris dedicated to the athlete Melancomas, transmitted in the corpus of Dio Chrysostom (or. XXIX), but in reality delivered by a young gymnasiarch in Naples in the lead up to the Sebastan games. This has been confirmed by IGIt 19, proving that the relationship between Titus and the ancient city goes back to the youth of the emperor in Nero’s era. Moreover, the contents and stylistic analysis of the discourse are in support of such a hypothesis.