Loukas PAPADIMITROPOULOS, Pindar’s Olympian 12: Hopes, Reversals of Fortune and Truth

Résumé. – La 12e Olympique peut être divisée en deux parties inégales : la première (1-12a) décrit essentiellement les travaux de Tychè, tandis que la seconde (13-19) montre comment le cas individuel représenté par Ergotélès s’inscrit dans ce plus grand ensemble. Le but de cet article est de montrer que ces deux parties sont liées non seulement en appliquant une logique déductive, mais aussi par des répétitions verbales et thématiques qui construisent cumulativement la thèse suivante : en raison de l’impossibilité de connaître le futur, les hommes, dans leur quête du pouvoir, comptent sur l’espoir, ce qui entraîne des revers de fortune qui, finalement, manifestent la vérité.

Abstract. – Olympian 12 can be divided into two uneven parts: the first one (1-12a) essentially outlines the workings of Tyche, while the second one (13-19) demonstrates how the individual case of Ergoteles fits into this greater scheme of things. The purpose of this article is to show that these two parts are connected not only through a deductive logic, but also through verbal and thematic repetitions that cumulatively build up the following thesis: due to the unknowability of the future, men, in their quest for power, rely on hopes, something which leads to reversals of fortune that, ultimately, manifest the truth.

Mots-clés. – Pindare, Ergotélès, espoir, revers de fortune, vérité.

Keywords. – Pindar, Ergoteles, hopes, reversals of fortune, truth

Loukas PAPADIMITROPOULOS, University of Athens ; lpapadim@phil.uoa.gr