Marc LANDELLE, À propos de la création des magistri militum par Constantin Ier

Résumé. – Cet article propose un réexamen de la réforme par laquelle Constantin Ier, après avoir augmenté le nombre de préfets du prétoire, confia leurs prérogatives militaires (estimation et entretien des forces, discipline et en définitive commandement effectif) aux magistri militum. Il s’agissait non de dépouiller la préfecture, mais de la décharger dans un contexte exigeant (guerres menées sur le Danube, grand nombre de fédérés à intégrer dans l’armée, complexification croissante de la nomenclature des unités). Un faisceau d’indices autorise à resserrer la fourchette chronologique de cette réforme autour de 328 ap. J.-C.

Abstract. – This paper offers a reexamination of Constantine’s creation of the magistri militum : having increased the prefects’ numbers, the emperor transferred their military powers (management of troops, discipline and eventually effective command) to the magistri militum. He intended not to strip the prefects of power, but to relieve them, in a difficult context (campaigns on the Danube, numerous federates to incorporate to the army, growing complexity of units denomination). Consistent evidences allow to narrow the chronological range of this change, around 328 AD.

Marc LANDELLE, Université Paris IV-Sorbonne ; Marc.landelle@ac-toulouse.fr