Michel REDDÉ, Grands et petits établissements ruraux dans le nord-est de la gaule romaine : réflexions critiques

Depuis les grandes publications de R. Agache sur les villas de la Somme, qui ont, en quelque sorte, imposé une sorte de modèle d’occupation du sol dans les campagnes du Nord de la Gaule, la question a été très profondément renouvelée par les découvertes issues de l’archéologie préventive, mais peu de synthèses ont mis en évidence la présence d’une multitude d’établissements interscalaires entre les établissements de fort statut. En outre l’analyse des territoires montre que les grands domaines ne sont sans doute pas présents partout ; ils ne se traduisent pas non plus par un boom agricole dans le demi siècle qui suit la conquête. Ils ont mis du temps à s’imposer et à prendre les formes « romaines » que nous leur connaissons. L’enquête préliminaire conduite dans ces pages s’efforce de montrer la diversité des modes d’occupation du sol et des productions dans le quart nord-est de la Gaule et de décrire les principaux acquis de la recherche récente.

Michel REDDÉ,, École pratique des Hautes Études ; redde.michel@yahoo.fr

Ce texte constitue l’original d’une conférence inaugurale prononcée lors d’un séminaire international du programme européen Rurland, financé par l’ERC et dirigé par l’auteur de ces lignes (16/17 mars 2015, INHA). Une version en anglais, avec les illustrations originales en couleur, est disponible en ligne (voir http://rurland.hypotheses.org).