Pablo A. CAVALLERO, La historicidad del Sócrates de Aristófanes y la coincidencia de las fuentes (deuxième partie)

Résumé. – La coïncidence de données reférées à Socrate et presentes dans l’œuvre d’Aristophane, Xénophon et Platon peut donner lieu à configurer une « base historique » de la personnalité de Socrate et à démontrer que le « Socrate d’Aristophane » réponds à une réalité historique en clé comique. Aristophane a construit une figure déformée par les conventions du genre comique mais fondée sur une base historique qui coïncide, dans ses traits essentiels, avec d’autres témoins de divers genres et époques. Sa construction n’est pas négative ; elle a été mal interprétée par le public et, en grande partie, aussi par la critique.

Abstract. – The coincidence of datums which relate to Socrates and are present in the works of Aristophanes, Xenophon and Plato can make room to configurate a historic basis’ of the Socrates’ personality and to demonstrate that the responds to a historic reality in comic code. Aristophanes has built a figure that is deformed by the conventions of the comical genre, but that is established upon a historic base, which coincides in its essential traits with the testimonies of diverse genres and epochs. The Aristophanes’ construction of Socrates is not negative ; it was wrongly interpreted by the audience and largely by the criticism.