Ridha GHADDHAB, Y avait-il un port à Hadrumetum dans l’Antiquité tardive ?

Résumé. – L’examen des témoignages littéraires et archéologiques conduit très vite aux difficultés d’Hadrumetum, la capitale de la prouincia Valeria Byzacena, et au rétrécissement de la ville au Bas-Empire. L’état du port nous semble le signe d’un marasme dû à des causes plus générales. Le déclin d’un port dynamique s’explique également par d’autres facteurs : disparition à partir de la fin du règne de Constantin d’une partie de l’élite en raison du déclin de ses activités, le changement des circuits de commerces, le rôle que l’État confère à Hadrumète dans le circuit de l’annone et certainement d’autres facteurs que cette étude tente d’explorer.

Abstract. – The scrutiny of literary and archeological testimonies leads very quickly to the revelation of the issues of Hadrumetum, the capital of the prouincia Valeria Byzacena and to the narrowing down of the city in the Late Roman Empire. The harbour’s sate seems to be the sign of stagnation due to more general causes. The declining of a dynamic harbor could be attributed as well to other factors: the disappearance, starting from the end of Constantine’s reign, of a part of the elite due to the decline of their activities, the alteration of trade circuits, the role that the state confers to Hadrumetum in the annona system and certainly other factors that this study attempts to survey.

Ridha GHADDHAB, Université de Sousse (Tunisie) ; ridha.ghaddhab@gmail.com