Arsenio FERRACES RODRÍGUEZ, MAYHOFF TENÍA RAZÓN : CINIS E CAPITE SORICIS (PLIN., NAT., 29, 118)*

Résumé. –L’auteur argumente que les corrections de Mayhoff quant à Pline., Nat., 29, cinis e capite soricis, rejetées par toutes les éditions ultérieures de Pline, doivent être prises en compte. En plus de parallèles avec les propres écrits de Pline, … Lire la suite